baleine
28.09.2022 Animaux marins

Une nouvelle balise pour enregistrer les comportements de plongée des grandes baleines

Une nouvelle balise dédiée aux grandes baleines a été développée et testée. Elle permet d’enregistrer les comportements de plongée, en utilisant un logiciel de détection d’événement pour mieux résumer et compresser les données qui seront utilisées lors de voyages à longue distance sur plusieurs mois.

 

Comme nous l’avons vu dans un précédent témoignage, les baleines sont des voyageurs au long cours, dont les itinéraires pourraient être considérés comme une « variable océanique essentielle » (Identifier les voies de migration des baleines dans l’océan mondial). On pourrait même penser que les baleines sont les animaux marins les plus suivis, et ce depuis très longtemps, puisqu’elles sont si grandes. En réalité, les grandes baleines sont des espèces difficiles à baliser : il est impossible de les capturer, de les maintenir immobiles et encore plus de les hisser sur un bateau pour les équiper d’une balise. Pendant le temps de l’opération de fixation, elles peuvent se déplacer sur de grandes distances.

De plus, même lorsqu’elles sont équipées, comme elles ne restent pas longtemps à la surface quand elles remontent respirer, les signaux émis par la balise doivent être brefs, ce qui limite la quantité d’informations transmises. Les marques archives peuvent contourner une partie de ces problèmes, mais seulement pour une période limitée du fait de la collecte de quantités relativement importantes de données, et avec la récupération de la balise nécessaire pour obtenir toutes ses données.

 

Une nouvelle balise dédiée aux baleines

Une nouvelle balise Argos dédiée aux grandes baleines a été récemment développée. Elle intègre des capteurs permettant de suivre les mouvements et le comportement en plongée des grandes baleines pendant plusieurs mois tandis qu’elles parcourent parfois la moitié des océans de la planète, sans qu’il soit nécessaire de les récupérer. Elle comprend également un logiciel permettant de synthétiser et de compresser les données pour les transmettre en temps réel via Argos où que se trouve la baleine et ce pendant plusieurs mois d’affilée.

Plus d’infos sur le suivi d’animaux avec Argos

 

Le lunge feeding est un comportement avec une signature stéréotypée dans les données des accéléromètres, puisque la baleine se déplace à grande vitesse vers ses proies pour engloutir une grande quantité d’eau (proies comprises) après quoi elle filtre l’eau dans sa bouche fermée pour effectivement se nourrir. C’est la première fois que des accéléromètres dotés d’un logiciel de détection d’événements permettant de surveiller le comportement d’alimentation par la fente sont utilisés sur une balise émettant par satellite pour les grandes baleines.

Ce nouvel émetteur a été testé sur sept baleines bleues (Balaenoptera musculus) et sept baleines à bosse (Megaptera novaeangliae). Le logiciel a été configuré pour détecter les plongées et créer des synthèses par plongée décrivant les événements comportementaux associés aux activités d’alimentation. À des fins de validation, les synthèses de plongée obtenues ont été comparées aux données d’une marque archive de moyenne durée provenant d’un déploiement sur une baleine bleue.

Les résultats ont permis d’enregistrer la variabilité diurne et à plus long terme des comportements de plongée et d’alimentation, dont certains étaient auparavant difficiles, voire impossibles, à observer. Les résultats ont également montré des différences pour un même individu, et entre différents individus suivis au même moment.

Cette nouvelle balise pourrait également être utilisée pour d’autres espèces de cétacés, et élargir les possibilités de télémétrie par satellite en termes de comportement, et devrait aider les politiques de protection.

Contacter notre équipe

 

Référence & liens

 

Photo principale: Baleine – Nadia Levenets pour Unsplash