Glider found with goniometer
26.03.2021 Actualités et événements Argos

Glider perdu en mer et retrouvé grâce à Argos et au goniomètre

Les gliders sont des plateformes précieuses en termes d’équipement mais aussi en termes d’informations vitales qu’ils collectent. Il n’est donc pas surprenant que beaucoup d’entre eux soient équipés de petites balises Argos afin de les récupérer en cas de perte en mer.

Actuellement, ces balises Argos s’appuient sur 8 satellites en orbite autour de la Terre mais d’ici 2023, 25 nano satellites KINEIS supplémentaires viendront compléter cette constellation et offriront un temps de revisite de 15 minutes et des capacités bidirectionnelles pour permettre aux gliders de rester connectés à tout moment.

Un glider est un drone sous-marin autonome utilisé pour surveiller les océans en prenant des mesures telles que la température, la conductivité, les courants ou le bruit ambiant. Jusqu’à présent, les petites balises Argos se sont révélées très utiles pour récupérer les gliders grâce à leur technologie et aux satellites Argos qui les “écoutent” en permanence.

C’est exactement comme cela que le glider SEA017 appartenant à ALSEAMAR a été récupéré en novembre 2020, avec beaucoup de persévérance et à l’aide d’un goniomètre.

 

Le glider SEA017

ALSEAMAR Glider trajectory
Trajectoire du glider ALSEAMAR

ALSEAMAR est un fabricant français de planeurs connu, mais ils mènent aussi régulièrement des recherches avec au moins 1 ou 2 planeurs en mer toute l’année. La mission de SEA017 était de surveiller la pollution acoustique dans le bassin méditerranéen, en particulier dans le Golfe du Lyon.

Après 11 jours en mer, un voyage de 160 km et quelques alertes mineures indiquant un problème avec le moteur linéaire, SEA017 approchait de la fin de sa mission. C’est alors que la communication avec l’Iridium s’est arrêtée le 14 novembre, mais les chercheurs recevaient encore quelques signaux Argos sporadiques.

L’équipe de chercheurs commença à planifier la mission de sauvetage.

 

 

Préparation de la mission de sauvetage

Les experts de CLS ont travaillé en étroite collaboration avec ALSEAMAR afin de préparer la mission de sauvetage. Pour obtenir le plus d’informations possibles des messages Argos, une localisation multi-passage a été calculée. Cette localisation peut être calculée quand très peu de messages sont reçus d’une balise en utilisant les messages collectés pendant plusieurs passages satellites.

Drift models
Modèle de dérive

En parallèle, avec la dernière communication Iridium du 14 novembre, des modèles de dérive ont été utilisés pour essayer de prédire la trajectoire du glider. Une des trajectoires possibles correspondait à une position Argos du 16 novembre. Cependant, une nouvelle position Argos a été calculée le 17 et elle ne correspondait plus au modèle de dérive : la situation devenait critique.

Afin de concentrer les efforts de recherche, l’équipe a utilisé un outil permettant de fournir des zones de recherche basées sur les modèles de dérive et les positions estimées au moment de la mission de sauvetage.

 

 

Mission de sauvetageGoniometer on a boat

Une fois que l’équipe a décidé où chercher, elle a installé son goniomètre CLS sur son navire de recherche et embarqué un glider et une radio SeaExplorer. Arrivés dans la dernière zone connue, ils ont reçu quelques pings avec Argos, mais la nuit tombait, et le planeur ne clignotait pas comme ils l’avaient espéré.

Les conditions météorologiques se détériorant, le capitaine du bateau décide de retourner à terre, obligeant l’équipe à abandonner le glider.

 

Goniomètre : comment ça marche?

 

ALSEAMAR Glider trajectory 2L’histoire ne s’arrête pas là !

Quelques jours plus tard, après une absence de communication, les conditions météorologiques se sont améliorées et la balise Argos a recommencé à émettre : le glider était en route pour l’Afrique.

Avec ces nouvelles positions, une nouvelle mission de sauvetage a été lancée à Barcelone, cette fois avec un drone, le goniomètre et un voilier.

Grâce aux récentes positions Argos, le goniomètre a permis de retrouver le glider presque complètement submergé.

Après 19 jours de dérive dans l’océan et 2 missions de sauvetage, le glider SEA017 et ses données inestimables ont été sauvés.

Submerged gliderSelon Laurent Beguery d’ALSEAMAR qui a dirigé les missions de sauvetage, “Ce sont plusieurs éléments qui ont permis de sauver le glider, tout d’abord notre persévérance et notre dévouement, le gonio et le capteur humide/sec de la balise qui envoie un signal dès qu’il détecte qu’il est hors de l’eau”.

Suite à votre expérience, je suppose que vous devez être content de l’arrivée des 25 nanosatellites KINEIS dans la constellation ARGOS et du meilleur temps de revisite qu’ils vont permettre ?

“En effet, mais j’espère que je n’aurai pas à perdre un glider pour l’essayer !”

 

Besoin d’un Goniomètre? Contactez nous