requin-marteau commun avec une marque d'archive pop-up transmise par Argos
20.10.2022 Animaux marins

Y-a-t’il une crèche pour les jeunes requins-marteaux communs aux Açores ?

Le requin-marteau commun est une espèce menacée, comme la plupart des espèces de requins. La localisation de leurs habitats essentiels, comme les crèches, pourrait faire la différence dans leur protection. Argos peut aider en suivant les juvéniles.

 

Les requins font partie des espèces marines les plus menacées, car ils sont souvent capturés accidentellement dans les pêcheries océaniques industrielles à la palangre et à la senne coulissante dans les régions subtropicales, ou font eux-mêmes l’objet d’une pêche. Certaines d’entre elles se trouvent également au sommet de la chaîne alimentaire et sont donc menacées par la vulnérabilité des niveaux inférieurs.

On pense que le requin-marteau commun (Sphyrna zygaena) naît dans les nurseries côtières des Açores, réputées pour être un haut lieu de la biodiversité (voir également Une crèche pour les raies manta de récif juvéniles). Là, ils grandissent jusqu’à ce qu’ils soient assez grands pour devenir océaniques. Cette espèce figure sur la liste rouge des espèces vulnérables à l’extinction de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Cependant, l’emplacement des habitats essentiels pour les poissons, y compris les nourriceries, du requin-marteau commun est encore très incertain.

 

Suivi des requins-marteaux juvéniles aux Açores

Afin de comprendre s’il existe des zones de reproduction pour les juvéniles aux Açores, et si celles-ci sont distinctes des habitats des adultes, une étude a été menée entre 2010 et 2020 le long de la côte nord de l’île de Faial (et de l’île voisine de Pico).

Au total, 18 requins-marteaux communs juvéniles ont été équipés de différentes combinaisons de balises. Un ou plusieurs des trois types de balises ont été utilisés sur chaque individu : une balise satellite à transmission de position uniquement, une balise satellite pop-up d’archivage et une balise acoustique passive. Chaque type avait son propre objectif : étudier les mouvements à grande échelle, le comportement vertical avec les données environnementales (température) et les mouvements horizontaux locaux et l’habitat (selon l’emplacement des récepteurs acoustiques autour des îles). Tout ceci pour des périodes allant de un à quatre ans selon la balise et sa programmation.

Neuf individus avec des détections acoustiques multiples ont été conservés pour l’analyse spatiale.

Plus d’infos sur le suivi d’animaux avec Argos

 

Analyse des données des balises

Les neuf requins se sont largement déplacés sur le plateau commun de Faial & Pico, restant plutôt près des côtes, même si les balises satellitaires transmettant uniquement la position ont montré des déplacements occasionnels vers le large, hors de la portée de détection des récepteurs acoustiques. Ils ont été détectés entre 0 et 20 stations sur une période de près de trois ans (pour les huit émetteurs longue durée) et ont fini par se déplacer sur le plateau. Les étiquettes d’archives pop-up montrent que ces requins n’ont jamais plongé dans les eaux mésopélagiques ou profondes.

Positions de cinq requins-marteaux communs marqués avec des balises de positionnement par satellite en temps réel
Positions de cinq requins-marteaux communs marqués avec des balises de positionnement par satellite en temps réel (SPOT) autour des îles Faial et Pico ; la colonne de gauche représente les requins doublement équipés (positionnement par satellite et balises acoustiques). Les zones ombragées indiquent les domaines vitaux de la distribution de l’utilisation du noyau (KUD). (d’après [Afonso et al., 2022])

 

Des différences de localisation autour des îles ont été remarquées en fonction du jour ou de la nuit, mais aussi des saisons. Les requins ont été souvent détectés plus près des côtes de jour, le plus souvent le long de la côte nord de Faial. Ils se déplacent au large, autour du talus du plateau insulaire, pendant la nuit.

Fréquences de détection des différents récepteurs acoustiques par phase diurne/nocturne
Fréquences de détection des différents récepteurs acoustiques par phase diurne/nocturne (blanc pour le jour, noir pour la nuit) pour neuf requins-marteaux communs. La taille des disques est proportionnelle à la moyenne des fréquences de détection ; la ligne pointillée marque le rebord du plateau insulaire. (d’après [Afonso et al., 2022])

 

Crèche de Faial-Pico pour les requins-marteaux communs

Les requins-marteaux communs juvéniles semblent être des résidents à plein temps des plateaux et de la pente supérieure du talus des îles de Faial et de Pico, jusqu’à ce qu’ils atteignent un certain âge. Au cours de leur première année de vie, ils montrent une forte résidence saisonnière et une fidélité annuelle au site, qui font partie de la définition d’une crèche d’élasmobranches. Ces habitats côtiers offrent peut-être plus de possibilités d’alimentation et/ou moins de possibilités de prédation par les requins d’eau profonde ou d’autres prédateurs. Le fait qu’ils se regroupent pourrait également constituer une défense contre la prédation.

Ces crèches pourrait être définies comme un habitat essentiel pour cette espèce. Dans ce cas, elles devraient être incluses dans les mesures de gestion spatiale à l’échelle locale et régionale. D’autant plus qu’elles pourraient également jouer un rôle plus important pour les populations de requin-marteau commun de l’Atlantique Nord dans sa globalité.

Contacter notre équipe

 

Référence

Afonso P, Gandra M, Grac¸a G, Macena B, Vandeperre F and Fontes J (2022) The Multi-Annual Residency of Juvenile Smooth Hammerhead Shark in an Oceanic Island Nursery. Front. Mar. Sci. 9:844893. doi: https://doi.org/10.3389/fmars.2022.844893

 

Photo principale : un requin-marteau commun avec une marque d’archive pop-up transmise par Argos (crédit J. Fontes ImagDOP/Okeanos)