: An Andean condor with an Argos GPS PTT (credit Gonzalo O. Ignazi)
25.05.2020 Oiseaux

Prioriser les zones à protéger pour le condor andin

La télémétrie par satellite permet d’identifier les habitats préférés du condor andin, en fonction de leurs usages. Les zones prioritaires de protection pour cet oiseau charognard peuvent ainsi être mieux déterminées.

Photo : Un condor des Andes avec un émetteur Argos GPS (crédit Gonzalo O. Ignazi)

Le condor andin (Vultur gryphus) est emblématique de la région et constitue un symbole culturel important. Cependant, comme la plupart des oiseaux charognards du monde, il est menacé. Comme son cousin californien (voir Argos, outil précieux pour la réintroduction des condors en Californie), l’empoisonnement accidentel est l’un des principaux problèmes, mais aussi la diminution du nombre de charognes — et surtout les préjugés contre les espèces charognardes. C’est le plus grand oiseau volant terrestre, avec un vaste domaine vital, utilisant différents habitats pour différents usages et couvrant ainsi un large éventail de conditions environnementales et de frontières géopolitiques. Cela rend sa protection plus complexe, car la solution classique de la réserve naturelle nationale est insuffisante.

Identifier les habitats préférés du condor andin

Tracks of the condors within the two study regions, Cuyo in the north and Patagonia in the south. The colors represent different individuals. Yellow contour indicates Andean condor distributional range, and red line the study area. (credit University of Wisconsin-Madison)
Trajets des condors dans les deux régions d’étude, Cuyo au nord et Patagonie au sud. Les couleurs représentent différents individus. Le contour jaune indique l’aire de répartition des condors andins, et le rouge délimite la zone d’étude. (crédit Université du Wisconsin-Madison)

D’où l’idée d’identifier les habitats et leur valeur fonctionnelle – les hautes montagnes utilisées pour leurs courants thermiques ascendants, les habitats ouverts avec de nombreux animaux de pâturage pour se nourrir, et les falaises pour nicher et se percher.

Trente-cinq condors adultes individuels ont été suivis dans deux régions d’Argentine et du Chili, certains avec des émetteurs Argos/GPS PTT. Les régions diffèrent par leur topographie et leur végétation.

Les localisations enregistrées ont été attribuées à l’un des trois comportements suivants : se percher, chercher de la nourriture et voler, en suivant différents indices selon l’heure, la vitesse, etc. Les condors sont supposés se percher la nuit et ne pas bouger. La recherche de nourriture se fait principalement à midi dans des zones ouvertes, ce comportement est lié à des localisations enregistrées 5 à 8 heures après le lever du soleil, là encore sans bouger, mais loin des précédentes localisations. Le comportement de vol a été attribué lorsque trois endroits consécutifs de jour ont été détectés avec une vitesse supérieure à 3 m/s à des intervalles d’une heure.

Andean condor habitat use estimations while foraging, roosting, and flying. (credit University of Wisconsin-Madison)
Estimations de l’utilisation de l’habitat du condor andin lors de la recherche de nourriture, du repos et du vol. (crédit Université du Wisconsin-Madison)

Détermination des zones prioritaires de protection

Les différents comportements ont ensuite été comparés aux données du paysage (relief, végétation), afin d’en déduire un modèle de hiérarchisation spatiale.

Les résultats du modèle montrent que les zones d’alimentation et de repos sont différentes. En outre, la carte de priorisation permet de mettre en évidence une disparité entre les zones utilisées par le condor andin et les zones actuellement protégées dans le sud de l’Amérique du Sud. La protection doit se concentrer sur les zones où la probabilité d’utilisation pour la recherche de nourriture est élevée, alors que les zones protégées se trouvent principalement dans les zones de repos et de vol. Ce modèle devrait aider les futurs efforts de planification pour protéger cette espèce importante sur le plan écologique.

Référence

  • Paula L. Perrig, Sergio A. Lambertucci, Jennyffer Cruz, Pablo A.E. Alarcón, Pablo I. Plaza, Arthur D. Middleton, Guillermo Blanco, José A. Sánchez-Zapata, José A. Donázar, Jonathan N. Pauli, 2020: Identifying conservation priority areas for the Andean condor in southern South America, Biological Conservation, Volume 243, March 2020, 108494, https://doi.org/10.1016/j.biocon.2020.108494