Weddell seal
06.12.2019 Animaux marins

Mieux comprendre les plongées des phoques de Weddell

Le phoque de Weddell est l’espèce de mammifère qui se reproduit le plus au sud. On en trouve en mer de Weddell, mais pas seulement. Leur comportement et leurs stratégies de recherche de nourriture ne sont pas bien connus, dans une région elle-même largement méconnue. Les suivre à l’aide d’émetteurs Argos enregistrant leurs plongées permet de lever en partie leurs mystères.

Le mammifère se reproduisant le plus au sud

La zone d’écoulement de Filchner dans le sud-est de la mer de Weddell, en bordure de l’Antarctique, est une région océanographique clé. Il s’agit d’un « point chaud » de la productivité biologique où l’on trouve, entre autres espèces, un certain nombre de prédateurs marins supérieurs. Or les modèles climatiques prévoient une augmentation de la vitesse de fonte de la plateforme glaciaire de Filchner-Ronne, en raison de la réorientation des eaux chaudes, ce qui pourrait avoir une incidence sur cet écoulement de Filchner.

Le phoque de Weddell (Leptonychotes weddellii) vit habituellement dans les régions proches de l’Antarctique. C’est l’espèce de mammifère qui se reproduit le plus au sud. Les phoques de Weddell se regroupent sur la banquise côtière près de l’Antarctique toute l’année, mais on les trouve aussi sur la banquise dérivante. Ils se nourrissent de différentes espèces de poissons vivant sur le fond marin, et sur toute la colonne d’eau, mais aussi de céphalopodes et de crustacés. Les études existantes sur leurs déplacements, surtout en hiver, sont fragmentaires

Les plongées des phoques de Weddell enregistrées

Six phoques de Weddell adultes ont été équipés d’émetteurs enregistreurs de données Argos (Conductivité Température Profondeur) à l’été austral 2014 dans la région d’écoulement de Filchner. Ces instruments enregistrent simultanément des données sur la position géographique, le comportement en plongée et l’hydrographie (température et salinité, cette dernière à partir de la conductivité). L’objectif était d’étudier l’influence des conditions environnementales sur le comportement alimentaire des phoques tout au long de l’année, en se concentrant sur les caractéristiques océanographiques environnementales.

Les profils de plongée, enregistrés toutes les 4 s pendant une plongée, ont été simplifiés pour être plus compacts. Seuls les quatre points principaux où la trajectoire de plongée a varié le plus rapidement, ont été conservés et transmis, ainsi que deux points en surface (au début et à la fin de chaque plongée). L’un des quatre points est la profondeur maximale de plongée, considérée comme un indicateur du comportement de recherche de nourriture.

The six Weddell seals’ tracks. Seals tagged in the pack ice of the Filchner Outflow System (left star) focussed their foraging activities to the western and, partly, eastern flank of the Filchner Trough. In contrast, Weddell seals tagged on the coastal fast ice (star at the right) exhibited typical central-place foraging and utilized resources close by. (Credit AWI)
Les trajets des six phoques de Weddell. Les phoques équipés sur la banquise de l’écoulement de Filchner (étoile de gauche) ont concentré leurs activités de recherche de nourriture sur le flanc ouest et, en partie, sur le flanc est de la fosse de Filchner. Par contre, les phoques de Weddell marqués sur la banquise côtière (étoile à droite) présentaient un lieu central typique de recherche de nourriture et utilisaient des ressources à proximité. (Crédits AWI)
3D-view (bathymetry in grey shades and black isobath lines) of demersal (blue dots) and pelagic (red dots) foraging dives in the Filchner Outflow System. Note that the South is not down (see arrow), to give a better view of the Filchner Trough. (Credit AWI)
Vue 3D (bathymétrie en tons de gris et lignes isobathes noires) des plongées démersales (points bleus) et pélagiques (points rouges) de recherche de nourriture dans l’écoulement de Filchner. Notez que le sud de la figure n’est pas vers le bas (voir flèche), pour offrir une meilleure perspective sur la Fosse de Filchner. (Crédits AWI)

Analyse du comportement

Les résultats montrent que les phoques de Weddell ont effectué des plongées pélagiques (en haute mer) et démersales (jusqu’aux fonds marins sans y rester), principalement sur le plateau continental et surtout dans les zones caractérisées par l’afflux d’eau chaude profonde modifiée (Modified Warm Deep Water). On suppose qu’ils y ont trouvé une abondante faune benthopélagique de poissons, mais des études multidisciplinaires seraient nécessaires pour mieux comprendre les caractéristiques biologiques sous-jacentes de la région. Des différences dans les déplacements et l’utilisation de l’habitat entre deux groupes distincts de phoques de Weddell ont été observées, peut-être liées à une différence d’âge : les phoques plus âgés étant plus territoriaux et demeurant plus près de leurs colonies sur la banquise côtière rapide que les plus jeunes non reproducteurs.

Cette étude met l’accent sur l’intérêt de mesures concomitantes de données hydrographiques et de comportement de prédateurs marins supérieurs comme le phoque de Weddell, même si une meilleure connaissance de la répartition et de la disponibilité des proies dans la région serait pertinente pour des études plus poussées. La collecte de données de base est également importante car l’ensemble de la région pourrait bientôt subir des transformations environnementales rapides en raison du changement climatique. Plus généralement, une meilleure compréhension de la structure et des interactions du réseau trophique de la région d’écoulement de Filchner est essentielle, en particulier dans la perspective de l’établissement d’une zone de protection marine en mer de Weddell.

 

Référence

  • Dominik A. Nachtsheim, Svenja Ryan, Michael Schröder, Laura Jensen, W. Chris Oosthuizen, Marthán N. Bester, Wilhelm Hagen, Horst Bornemann, 2019: Foraging behaviour of Weddell seals (Leptonychotes weddellii) in connection to oceanographic conditions in the southern Weddell Sea, Progress in Oceanography, 173 (2019) 165-179 , https://doi.org/10.1016/j.pocean.2019.02.013

Liens