Bécasses sans frontières

Eurasian woodcock (credit Joseba Felix Tobar-Arbulu)

09.07.2018 Oiseaux Bécasses sans frontières

La bécasse des bois, Scolopax rusticola, est un oiseau très spécial car il vit la nuit. Pendant la journée, il se repose dans des endroits où il n’y a pas beaucoup de lumière.  Ainsi, cette espèce n’était pas très bien connue avant le premier suivi – en 2006, car précédemment les balises Argos les plus légères faisaient 18 g, deux fois trop de poids pour un oiseau de 300 à 350 g environ.

Les questions que l’on se posait sur cette espèce étaient nombreuses : Quel(s) est(sont) le(s) vrai(s) trajets(s) de la bécasse d’Eurasie ? Combien de temps s’écoule de leur départ jusqu’à leur arrivée ? À quelle vitesse volent-ils ? Les montagnes de l’Oural sont-elles vraiment leur destination finale ?

 
Track of an Eurasian woodcock (credit Joseba Felix Tobar-Arbulu)
Suivi d’une bécasse des bois (crédit Joseba Felix Tobar-Arbulu)

À partir de 2004, des émetteurs Argos ont été fabriqués ne pesant que 12 g et bientôt moins (le plus petit pesant actuellement 2 g), avec des panneaux solaires pour leur fournir l’énergie. Cela a permis de suivre des oiseaux aussi petits que la bécasse des bois, à la plus grande satisfaction et au plus grand plaisir des personnes intéressées par cette espèce, qui ont conçu un harnais spécial pour attacher la balise Argos à l’oiseau.  Avec l’aide financière de différentes institutions (Gouvernement de Navarre, de Catalogne, de Bizkaia, de Majorque, …. ainsi également que quelques banques), de l’équipe Argos, ainsi que de nombreuses personnes (chasseurs, gens du terrain,….) qui ont aidé à localiser les oiseaux dans de nombreux endroits différents dans toute l’Espagne, de la Galice à la Catalogne, de l’Andalousie au Pays Basque, le comportement de cet oiseau est maintenant beaucoup mieux connu.

Et comme d’habitude, lorsque certaines de ces questions ont été résolues grâce aux suivis, de nouvelles questions sont venues avec les premiers résultats. L’étude continue, et a également été réalisée dans d’autres pays — Russie, Ecosse, Italie, Angleterre, et même les États-Unis pour une autre espèce, le Scolopax minor.

Références:

Joseba Felix Tobar-Arbulu (PhD in Engineering, Prof. of the University of the Basque Country)

(Members of the CCB team: Miguel Minondo, Felipe Diez, Zarbo Ibarrola, Izaskun Ajuriagerra, Rubén Ibáñez, Ibon Telletxea and Joseba Felix Tobar-Arbulu)