A pod of bottlenose dolphins. Wendy Noke Durden, under research permit 998-1678 and 14352 from NOAA/NMFS
03.08.2020 Animaux marins

La vie nocturne des grands dauphins dans un labyrinthe de chenaux étroits

Les dauphins ont une vie nocturne, que les techniques d’observation visuelles ne permettent pas de saisir pleinement. De plus, les populations côtières de dauphins occupent parfois des habitats complexes et tortueux. Là aussi, les techniques d’observation visuelles sont insuffisantes. La télémétrie par satellite fonctionne jour et nuit et permet de suivre les animaux dans un labyrinthe de chenaux. Cela permet aux scientifiques de mieux comprendre le comportement nocturne des grands dauphins.

Photo : un groupe de grands dauphins. Wendy Noke Durden, sous le permis de recherche 998-1678 et 14352 de NOAA/NMFS

 

Le grand dauphin (Tursiops truncatus) est peut-être l’espèce de cétacés la plus côtière. Un certain nombre de leurs populations et communautés occupent des zones proches des centres de population humaine, faisant ainsi face à de nombreuses menaces anthropiques telles que la pollution, les blessures (par exemple, les collisions avec les navires, l’enchevêtrement dans des filets), ou en étant « simplement » dérangées.

 

Étudier le comportement nocturne

Ces dauphins ont fait l’objet d’études approfondies sur l’ensemble de leur aire de répartition, mais surtout pour leurs habitudes diurnes. Qu’en est-il de leurs activités nocturnes ? Sont-ils même actifs la nuit ? Une grande partie du comportement du grand dauphin manque donc pour comprendre pleinement comment ils utilisent leur environnement, et quels sont les risques auxquels ils sont confrontés. Lorsqu’on les étudie la nuit, c’est rarement dans des endroits tortueux où ils sont difficiles à suivre visuellement (photos ou relevés aériens), et où les échos des observations par acoustique sont difficiles à interpréter. La télémétrie par satellite Argos n’a pas les mêmes limites, cependant, et peut être utilisée de jour comme de nuit, même dans des habitats tortueux, y compris extrêmement étroits (~ 1 km de large, comme le prouve cette étude).

 

Quatre dauphins suivis dans une lagune peu profonde

Quatre dauphins mâles juvéniles ou adultes âgés de 6 à 21 ans ont été équipés d’un émetteur. Leurs activités ont été suivies entre 18h00 et 6h00 pendant quatre à cinq mois dans la lagune d’Indian River, sur la côte est de la Floride, aux États-Unis. Il s’agit d’un système estuarien peu profond (82 % a moins d’un mètre de profondeur !), caractérisé par un littoral tortueux avec de nombreux chenaux ramifiés et la plus grande diversité d’herbes marines de tous les estuaires américains jusque récemment. Il présente également une grande diversité d’espèces sauvages, dont au moins six communautés de grands dauphins vivant toute l’année dans la lagune.

 

Des individus et des comportements différents

Les résultats du suivi Argos montrent une grande variabilité individuelle dans les comportements nocturnes, les déplacements et la sélection de l’habitat, certains dauphins ayant une utilisation préférentielle des bras de mer, des herbiers marins et de certaines profondeurs d’eau. Ces différences peuvent être dues à des facteurs sociaux, des stratégies différentes d’évitement des prédateurs, et aussi par leur réaction individuelle aux perturbations humaines, en plus des stratégies de recherche de nourriture. Les quatre dauphins sont tous sortis du système principal de la lagune d’Indian River pour de longues sorties (plus de 20 km), ce qui a été une surprise, soit en remontant les rivières et les ruisseaux, soit en allant vers l’océan.

 

the area of study and the home range of the four tracked individuals (CRUS, CBAL, HEMA and LOWR). The black outline shows the Indian River Lagoon. Colored lines indicate 95% home range and solid shapes show 50% core areas. (credit FAU)
La zone d’étude et le domaine vital des quatre individus suivis (CRUS, CBAL, HEMA et LOWR). Le contour noir montre la lagune d’Indian River. Les lignes colorées indiquent 95% du domaine vital et les formes pleines montrent 50% des zones centrales. (crédits FAU)
the Argos locations of the dolphins outside the Indian River Lagoon system. White lines mark the freshwater rivers, creeks, and canals connected to the lagoon. Grey denotes land. (credit FAU)
Les emplacements Argos des dauphins en dehors du système de la lagune d’Indian River. Les lignes blanches indiquent les rivières, criques et chenaux d’eau douce reliés à la lagune. Le gris indique la terre. (crédits FAU)

Protéger les grands dauphins de jour comme de nuit

L’analyse révèle également des menaces inconnues jusque-là pour les grands dauphins de la lagune d’Indian River. Les voyages dans l’océan ou l’utilisation des bras de mer peuvent les mettre en contact avec d’autres populations de dauphins, ce qui pourrait entraîner la transmission de maladies. En outre, les voies d’eau étroites peuvent présenter un risque accru d’exposition à la pollution ou à une faible salinité. En outre, ces voies d’eau sont souvent situées à proximité d’installations humaines, ce qui augmente le risque de perturbations.

Cette étude souligne l’importance des données nocturnes, la télémétrie par satellite fournissant des informations sur les mouvements des dauphins et l’utilisation de l’habitat qui ne sont pas facilement disponibles autrement. Des études à long terme sur les grands dauphins dans la région, et dans d’autres régions, pourraient bénéficier de la collecte de l’ensemble des données des émetteurs Argos tant diurnes que nocturnes.

 

Référence & liens

La recherche a été menée en vertu des permis de recherche scientifique du Service national des pêches maritimes des Etats-Unis n° 998-1678 et 14352.