06.10.2016 Flash Info

Une réserve créée pour les rennes du Yakoutie

Avec plus de 3 millions de kilomètres carrés, la République Sakha (Yakoutie) est la plus grande région de Russie. Depuis des milliers d’années, d’énormes populations de rennes sauvages y séjournent. Avec 200 000 bêtes, la Yakoutie est la quatrième région au monde à accueillir le plus de rennes sur son territoire après le Canada, l’Alaska et la presqu’île de Taïmyr. Historiquement, leur chasse raisonnée représentait l’activité principale des peuples aborigènes du Grand Nord. Actuellement, les rennes sont devenus vulnérables à cause des changements climatiques globaux, du développement de l’industrie minière et de la chasse illégale. Pour mieux comprendre l’interaction entre l’homme et cet animal, Alexandre Salman, responsable du bureau russe de CLS nous raconte. « Cette espèce sauvage a considérablement modifié ses périodes, ses directions et ses trajectoires de migrations.

Pour mieux comprendre l’interaction entre l’homme et ces animaux les scientifiques de l’Institut des Problèmes Biologiques de Cryolithozone, Division Sibérienne de l’Académie des Sciences de Russie ont équipé près de 50 rennes avec des colliers ARGOS.

Bilan de ces observations satellitaires : Entre 2010 et 2016, les rennes du nord-ouest de la Yakoutie utilisaient, comme pâturages d’hiver, les territoires situés à plus de 100 km au sud de ceux de 1980- 1990. L’hypothèse de ce changement porte sur :  » les pluies glaciales de début d’hiver qui recouvre d’une carapace de glace les anciens pâturages empêchant les animaux de se nourrir, la débâcle précoce des fleuves du Nord que les rennes sauvages traversaient en utilisant la glace comme pont pendant leur transhumance de printemps qui provoque désormais la mort d’un certain nombre d’entre eux, notamment des plus jeunes, l’industrialisation de ces nouveaux territoires d’hivernage au nord-ouest de la Yakoutie qui sont situés dans les zones exploitées par des entreprises (mines de diamants et sites d’extraction de pétrole et de gaz), les routes et les pipe-lines construits pour desservir ces zones d’extraction représentent un nouvel obstacle important pour les migrations et la réunion des troupeaux de rennes.

Grâce à toutes ces informations obtenues notamment par les balises ARGOS, des décisions ont été prises pour protéger cette espèce mythique. Le ministère de Protection de la nature de la République Sakha a décidé de créer le site naturel dans la nouvelle zone de concentration des rennes sauvages en hiver au nord-ouest de Yakoutie.

En savoir plus : Argos Forum 71