100
07.01.2016 Non classé

100 000 animaux équipés de balises ARGOS, 30 ans de suivi par satellites

L'espace nous révèle la fragilité de notre biodiversité.

Avec le réchauffement climatique, en Arctique, la banquise se forme de plus en plus tard. Les ours polaires attendent plus longtemps sur les côtes. Affamés, ils multiplient leurs incursions dans les villages Inuit, fouillent les poubelles, ravagent les décharges, rôdent autour des maisons en quête de nourriture. Ce phénomène étant de plus en plus fréquent, les Inuits pensent que cette espèce n’est pas en déclin. C’est à ce genre de conclusion que l’on peut arriver si l’on n’étudie pas une espèce dans sa globalité, si l’on ne prend pas un peu de hauteur. C’est là que CLS, filiale de l’agence spatiale française, et les satellites entrent en jeu.

L’étude des grands migrateurs ou des populations animales, vivant dans des territoires extrêmes, n’est en effet possible que depuis l’espace. Chaque mois, l’entreprise suit plus de 8 000 animaux par satellite pour le compte de la communauté scientifique internationale.

Ils sont plus de 100 000 à avoir été suivis depuis les années 80. État des lieux de l’impact du réchauffement climatique sur la biodiversité vu depuis l’espace :

Lire le communiqué de presse

CLS Mag spécial Climat

Suivez-nous sur facebook


ArgosForum #81

ArgosForum 81

 

Le système Argos sur Youtube