Des bouées sub-surfaces récupérées après 13 ans grace à Argos

Argos equipment

02.12.2016 Flash Info Des bouées sub-surfaces récupérées après 13 ans grace à Argos

Au mois de février 2016, Jean-Louis Lamy (LAMY Marine Consulting) a été chargé de récupérer 4 bouées de sub-surface au large de l’Ile Crozet, immergées à 400 mètres sous la surface, depuis plus de 13 ans; les mouillages étaient équipés de balises Argos permettant de localiser l’équipement en cas de remontée à la surface.

Pour le premier mouillage, l’équipe s’est rendue sur la zone avec un sondeur afin de le localiser et de le « décrocher » du fond. Une fois le matériel remonté en surface, ils se sont aperçus que l’équipement de largage ainsi que la balise Argos étaient encore fonctionnels. Ils ont donc décidé de programmer le largage des trois autres mouillages (par signal acoustique) en espérant les récupérer en suivant grâce au goniomètre ARGOS RXG-134.

La mission s’est effectuée à bord du Marion Dufresne, et l’antenne du goniomètre fut installée au niveau de la passerelle du navire, grâce au câble de rallonge de 25m. Les largages des mouillages furent programmés, et le deuxième mouillage est remonté à la surface rapidement. La balise Argos s’est mise à fonctionner immédiatement, permettant à l’équipe de récupérer tout

Photo courtesy of Jean-Louis Lamy
Photo courtesy of Jean-Louis Lamy

l’équipement, à l’aide du goniomètre. Pour le 4ème mouillage, l’opération s’est déroulée de la même façon.

Pour le troisième mouillage, en revanche, le matériel n’est pas remonté à la surface aussitôt, certainement en raison de l’encrassement après 13 ans d’immersion. Il a fallu attendre 24 heures avant que le premier signal Argos soit reçu par le goniomètre, le matériel ayant dérivé pendant ce temps. Le goniomètre a été d’une précieuse utilité, donnant un angle et une intensité de signal qui ont permis à l’équipe de récupérer le matériel, malgré un niveau de batterie de la balise très faible, ne permettant pas au satellite de recevoir le signal.

A l’arrivée, la mission a été un succès, avec la récupération de l’ensemble des équipement immergés. Ce récit témoigne de la robustesse des balises (et du système) Argos, encore fonctionnelles après 13 ans en immersion dans le sud de l’Océan Indien, et de l’efficacité du goniomètre qui a joué un rôle primordial pour la récupération du matériel en pleine mer.

 

Logo LMC