Témoignages

Pas de contenu pour le moment

Les requins baleines vivent dans tous les océans chauds de notre planète. La répartition de la population et son comportement doivent encore être compris, de même que leurs déplacements. L’exemple d’une nouvelle aire d’alimentation pour les requins baleines juvéniles à Madagascar a été décrit et leurs déplacements suivis à l’aide d’émetteurs Argos.

Les requins baleines (Rhincodon typus) ont été classés comme « en danger », avec un déclin de plus de cinquante pour cent de la population mondiale. Comme autour des Philippines (voir Requins baleines : bons gros géants des océans), la question dans l’ouest de l’océan Indien est de savoir si la population diminue, ou si elle se déplace juste ailleurs.

Whale shark with Argos tag (Photo S. Pierce)
Requin baleine avec un émetteur Argos (Photo S. Pierce)

Les requins nagent normalement entre 10 000 et 15 000 km par an, de sorte que les technologies de télémétrie satellite comme Argos sont le seul moyen pratique de savoir où ils passent la plupart de leur temps, où ils vont, etc. Les émetteurs Argos sont attachées à l’aide d’une ligne d’environ 1,5 m pour être hors de l’eau aussi souvent que possible, puisque le signal n’est pas transmis dans l’eau (seul le son est transmis dans l’eau, mais il ne traverserait pas l’atmosphère et encore moins au-delà jusqu’au satellite).

La petite île de Nosy Be, dans le nord-ouest de Madagascar, est un point chaud d’importance mondiale pour les grandes espèces marines, y compris les raies manta, les tortues marines, les baleines à bosse et même les rares rorquals  d’Omura. Les requins baleines sont régulièrement observés au large de cette île. Quatre-vingt-cinq requins, tous des juvéniles, ont été identifiés en une seule saison à l’aide de photographies de leurs taches distinctives, 261 en trois ans dans cette zone. Certains requins étaient présents pendant plusieurs mois.

Huit requins ont été marqués en octobre 2016. Ils ont passé la plupart de leur temps dans des eaux peu profondes entre 27,5 et 30°C autour de la zone de marquage à Nosy Be et semblaient venir là pour se nourrir. La moitié des requins marqués ont également visité un deuxième point chaud de biodiversité près de la Pointe d’Analalava, à 180 km au sud de Nosy Be. Cinq des requins ont nagé jusqu’à Mayotte et aux Comores, et deux jusqu’à l’extrémité sud de Madagascar. L’un de ces requins a ensuite nagé jusqu’à Nosy Be, soit une distance totale de 4 275 km. Trois ont été revu à Nosy Be en 2017 (ayant perdu leur émetteur).

Satellite tracks of whale sharks tagged in Nosy Be. Green squares show the Marine protected areas close to Madagascar. (Credits Madagascar Whale Shark Project/Marine Megafauna Foundation)
Trajectoires satellites de requins-baleines marquées à Nosy Be. Les carrés verts représentent les aires marines protégées proches de Madagascar.  (Crédits Madagascar Whale Shark Project/Marine Megafauna Foundation)

 

L’écotourisme lié au requin-baleine se développe dans la région depuis 2011. C’est pourquoi un code de conduite et des conseils sur la manière de se comporter pour les tour-opérateurs proposant cette observation de requins sont importants pour assurer des interactions durables et sûres tant pour les requins baleines que pour les humains.

Référence :

Photo : requin baleine avec un émetteur Argos (Simon J. Pierce)

Stella Diamant, Christoph A. Rohner, Jeremy J. Kiszka, Arthur Guillemain d’Echon, Tanguy Guillemain d’Echon, Elina Sourisseau, Simon J. Pierce: Movements and habitat use of satellite-tagged whale sharks off western Madagascar, Endang Species Res, Vol. 36: 49–58, 2018, https://doi.org/10.3354/esr00889

Cette étude fait partie du projet Madagascar Whale Shark, une collaboration commencée en 2016 entre des chercheurs de la Marine Megafauna Foundation, de la Florida International University, and de Mada Megafauna.

www.marinemegafauna.org (https://www.facebook.com/MarineMegafauna/) & http://www.simonjpierce.com (https://www.facebook.com/simonjpiercephotography/)

Madagascar Whale Shark Project  https://www.madagascarwhalesharks.org/

Whale shark with Argos tag (Photo S. Pierce)

12.11.2018 Animaux marins Des requins baleines à Madagascar

Les requins baleines vivent dans tous les océans chauds de notre planète. La répartition de la population et son comportement doivent encore être compris, de même que leurs déplacements. L’exemple d’une nouvelle aire d’alimentation pour les requins baleines juvéniles à Madagascar a été décrit et leurs déplacements suivis à l’aide…

07.11.2018 Flash Info Une nouvelle charge utile Argos-3 lancée sur le satellite MetOp-C dans la nuit du 6 au 7 novembre

CLS a le plaisir d’annoncer qu’une nouvelle charge utile Argos-3 (A-DCS) est en orbite, depuis 0h47 UTC le 7 novembre. Ce nouvel instrument Argos, conçu par le CNES, est lancé à bord de MetOp-C, le troisième et dernier satellite MetOp de notre partenaire, l’Organisation européenne pour l’exploitation…
A snowy owl (

18.10.2018 Mammifères terrestres Où le Harfang des neiges passe-t-il l’hiver ?

Le harfang des neiges est un grand oiseau vivant en Amérique du Nord et en Eurasie, avec des plumes blanches / blanches mouchetées. Ce sont des oiseaux migrateurs, mais de façon imprévisible – ils peuvent hiverner aussi bien au sud dans le Midwest américain que dans le cercle arctique.  …
Photo showing animal with attached Argos transmitter on 9 February 2018 (Krista Hupman, NIWA)

03.10.2018 Animaux marins Comprendre le mouvement des rorquals bleus pygmées dans les eaux néo-zélandaises

Les espèces de cétacés comme le rorqual bleu pygmée sont peu connues, mais elles sont à l’avant-garde des politiques de protection dans le monde. La distribution de ces baleines autour de la Nouvelle-Zélande est étudiée à l’aide des émetteurs et du goniomètre Argos. Deux sous-espèces de rorquals bleus sont reconnues…

01.10.2018 Flash Info Conférence des utilisateurs européens d’Argos sur la faune

La conférence des utilisateurs européens d’Argos sur la faune aura lieu à Toulouse, en France, les 21 et 22 novembre 2018.   Tous les utilisateurs, fabricants ou utilisateurs potentiels d’Argos sont invités à participer à ce Workshop de deux jours. Quand : 21 & 22 Novembre 2018 Où : Toulouse, France…
Sunfish tagged with an X-Tag at Eastern Taiwan. Credits Tuna and Billfish Tagging Project in Taiwan

25.09.2018 Goniomètre A la poursuite de la balise Argos pop-up d’un poisson-lune avec le Goniomètre

Le projet de marquage des thons et istiophoridés à Taïwan suit également d’autres espèces pélagiques à l’aide de marques archives pop-up. Au total, cinq marques ont été récemment récupérées à l’aide du goniomètre Argos, dont trois sur des sérioles, une sur un thon obèse et une sur un poisson…
Sunfish tagged with an X-Tag at Eastern Taiwan. Credits Tuna and Billfish Tagging Project in Taiwan

19.09.2018 Animaux marins Le poisson-lune, géant mystérieux des océans

La gestion des pêches est une question délicate et complexe partout dans le monde. Le nombre des espèces exploitées et l’intensité de cette exploitation nécessitent des quotas, des limitations saisonnières ou régionales de la pêche afin de maintenir les stocks à des niveaux soutenables. Le suivi de ces espèces avec…
renard_polaire

14.09.2018 Suivi des animaux Découvrir les mystères du renard arctique

Le système de télémetrie par satellite Argos a permis à une équipe de chercheurs dirigée par Dominique Berteaux de l’Université du Québec à Rimouski de mieux comprendre le comportement du mystérieux renard arctique dans la région du Nunavut au Canada, comme le révèle un article paru récemment dans Le…

10.09.2018 Flash Info Kinéis: 20 nanosatellites compatibles Argos

Depuis bientôt 40 ans, les agences spatiales internationales qui gèrent le système Argos s’engagent à améliorer le système par des avancées technologiques régulières. Fort de cette tradition, l’agence spatiale française, Cnes, propose une nouvelle génération de charges utiles Argos, appelée Argos-4, embarquées sur les satellites de ses…
A Lesser Kestrel in flight with an Argos PTT. (Credits Green Balkans)

21.08.2018 Oiseaux Les faucons crécerellette de retour en Bulgarie

Les espèces en voie de disparition peuvent l’être localement. Le faucons crécerellette, un petit faucon, était pratiquement éteint en Bulgarie. Un projet a permis de réintroduire l’oiseau de proie dans ce pays, avec marquage et suivi de sa migration, afin de déterminer la meilleure façon de le protéger.